La France au Canada Ambassade de France à Ottawa
fontsizeup fontsizedown

 français    English  

Accueil » Relations bilatérales » Accords et traités

Le Canada et la France signent un Plan d’action conjoint pour consolider leurs relations commerciales (11/06/2008)

Le ministre des Affaires étrangères et du Commerce international et ministre de la porte d’entrée du Pacifique et des Olympiques de Vancouver-Whistler, l’honorable David Emerson, a signé aujourd’hui un Plan d’action conjoint Canada-France avec son homologue française, Mme Christine Lagarde, ministre de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi. La signature a eu lieu à Paris, le 11 juin 2008.


Déclaration des ministres

Plan d’action conjoint Canada - France 2008-2009

Nous prenons acte du relevé des conclusions de la XVe session de la Rencontre économique Canada - France, qui s’est tenue à Paris le 24 janvier 2008. Compte tenu des résultats positifs de la mise en application du Plan d’action conjoint Canada - France 2006-2007, signé en janvier 2006 par M. David Emerson, Ministre du Commerce international du Canada, et Mme Christine Lagarde, Ministre délégué au Commerce extérieur de la République française, il a été décidé de développer un nouveau Plan d’action conjoint pour les deux prochaines années, lequel s’appuiera sur deux grandes orientations :

1. Assurer une contribution opérationnelle des économies des deux pays dans la chaîne mondiale de valeur des entreprises ;

2. Encourager la coopération en matière d’innovation, afin de relever les défis liés à la compétitivité et à la croissance économique, et ce tout particulièrement dans des secteurs stratégiques définis d’un commun accord entre les participants à la XVe Rencontre économique Canada - France.

Le Plan d’action conjoint Canada - France 2008-2009 poursuivra trois objectifs clés :

I. Renforcer les coopérations entre acteurs, au Canada et en France, en matière de compétitivité, d’innovation et de science et technologie (S&T).

Une attention particulière sera accordée à quelques secteurs stratégiques définis d’un commun accord, par exemple dans les domaines de l’environnement, l’énergie, l’aéronautique, les technologies de l’information et des communications (TIC) et les sciences de la vie.

Les pôles de compétitivité et clusters sont au cœur du processus d’innovation et de création de valeur ajoutée pour les entreprises. La coopération technologique, notamment basée sur les échanges entre pôles de compétitivité français et clusters canadiens, sera donc favorisée.

II. Appuyer l’objectif d’un partenariat économique plus étroit entre le Canada et l’Union européenne.

Les participants se sont entendus pour soutenir la mise en application de cet objectif, notamment sur la base des résultats de l’étude conjointe sur les coûts et les avantages d’un partenariat économique plus étroit entre le Canada et l’Union européenne, réalisée par les autorités canadiennes et la Commission européenne. L’objectif de cette étude est d’évaluer les avantages potentiels que présente l’élimination des obstacles qui entravent le flux de biens, de services et de capitaux entre l’Union européenne et le Canada, ainsi que de déterminer comment ce partenariat économique renforcé pourrait compléter les efforts qui sont actuellement déployés pour approfondir la coopération dans des domaines tels que la science et la technologie, l’énergie et l’environnement. Les résultats de cette étude seront examinés lors du Sommet Canada - Union européenne qui se tiendra au Canada en octobre 2008, alors que la France assumera la présidence de l’Union européenne.

III. Mettre la coopération institutionnelle à la disposition des entreprises et, en particulier, accompagner le développement des petites et moyennes entreprises (PME) sur les marchés.

Reconnaissant l’importance de la contribution des petites et moyennes entreprises (PME) dans le développement de la relation économique, les participants appellent leurs réseaux régionaux et internationaux d’appui au commerce extérieur à renforcer la collaboration institutionnelle au profit des entreprises.

Les participants se sont entendus pour poursuivre et approfondir l’expérience de mise à contribution de leurs réseaux respectifs d’appui au commerce extérieur afin d’accompagner les entreprises dans leurs démarches de développement international. Pour ce faire, des actions communes seront identifiées dans des secteurs et sur des opérations prioritaires (rencontres technologiques, participations à des salons, missions régionales). Ces actions permettront de mutualiser l’information disponible.

Dans la perspective d’atteindre les objectifs établis dans le présent document, les participants se sont entendus pour maintenir un dialogue et un échange d’information continus, afin d’identifier et de mettre en œuvre des initiatives de collaboration et de partenariat.

Les participants travailleront également à renforcer la coopération Canada - France dans la promotion du commerce, de l’investissement et de l’innovation sur l’ensemble de leur territoire respectif, au Canada et en France. C’est dans ce contexte que les participants collaboreront étroitement à la prospection de partenariats sur des secteurs définis comme prioritaires, par consentement mutuel. Ils s’efforceront également à contribuer au règlement des irritants commerciaux qui subsistent entre le Canada et la France.

Suivi

Il a été arrêté d’assurer un suivi de la mise en application du Plan d’action conjoint 2008-2009 à mi-parcours, en janvier 2009.

Il a été décidé de tenir au Canada, à la fin de l’année 2009, la XVIe Rencontre économique Canada - France, dont le premier point de l’ordre du jour sera de procéder à l’évaluation des résultats atteints au terme de la mise en application du Plan d’action conjoint 2008-2009.

(Source : MAECI - Communiqué Nº 137)


publié le 23.12.2009

La France et le Canada

Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS